jeudi 9 juillet 2009

Des fourmis dans l'esprit.


A priori, je suis en vacances.
Enfin, mon corps est en vacances.
Mon esprit, j'arrive pas, il est plein de petites fourmis qui l'empêchent d'être au clair et de vaquer tranquillement.

Du coup, après mûre réflexion, j'applique ici la blogothérapie, hop, ciblage des nuisibles, on verra après comment en éradiquer le plus possible:
  • Ca commence mal: voilà une fourmi-volante éternelle, qui va et vient mais plane toujours; celle de la santé de mes proches, celle qui m'a rendue infiniment triste tout à l'heure en entendant la toute petite voix essoufflée de mon grand-oncle au bout du fil.
  • Il y a aussi la revêche fourmi, celle que tout le monde connaît, "l'amie" de la cigale, celle qui me rappelle que vu mon budget, je ne suis pas censée profiter de vacances, mais plutôt essayer d'économiser un max si je veux une rentrée sereine... bla bla bla, celle là je rêve de l'écraser un jour :).
  • A cause de cette fourmi, je porte une montre ébréchée à mon poignet: j'ai cassé la mienne et n'ai pas le premier kopeck pour m'en racheter une neuve (qui serait sûrement la même, à un prix conséquent, il faut le reconnaître), c'est bête mais ça me rend triste. J'ai aussi besoin de lunettes à ma vue mais ça sera pour plus tard (pauvre petit canard).
  • Puis c'est pas la première fois, mais l'approche de mon anniversaire m'angoisse particulièrement cette année, il faut dire que c'est celle de mes 25 fourmis, euh, ans et que, ben rien, voilà, je trouve ça anxiogène.
  • Et aussi j'aimerais les fêter, mais je sais pas très bien avec qui, mes amis sont si différents les uns des autres, si peu fiables et si prévisibles dans l'inaction pour certains, si adorables et discrètement présents pour d'autres... si j'ai le courage, j'organiserai un grand truc avec tout le monde, et tant pis. Ou plutôt tant mieux. Je sais pas.
  • Cette audition le 13 que je n'arrive pas à approcher avec le détachement que j'aimerais.
  • Plus petite mais c'est une fourmi quand même, l'histoire de plusieurs cessions de vacances difficilement envisageables sans voiture. Evidemment on n'a pas de voiture. >_<.
  • Je pense que j'aimerais beaucoup voir du monde et bouger, mais j'ai l'impression d'être engluée et de ne pas avoir la force de décrocher mon téléphone, c'est tout à fait et 100% i.d.i.o.t T_T.
Bon c'est tout.
J'ai fait ma liste, réfléchi, et j'en ai rajouté... là je crois que cette fois, toutes les fourmis y sont.
Je sais toujours pas quoi en faire, mais je connais les responsables de ce vague à l'âme.

Puis connaissant les effets de la blogothérapie, une fois passée la gène d'exposer mes fourmis au monde entier, ça devrait aller mieux, en principe.

Donc à bientôt pour un billet d'une joie extraordinaire.

6 commentaires:

Satsuki a dit…

Tu as raison, ça marche souvent, la blogothérapie ! Je ne peux pas faire grand chose pour t'aider à chasser tes fourmis, si ce n'est t'encourager à le décrocher, ton téléphone ! Quand on est tout mou, c'est un effort minimal et parfois, une seule conversation suffit à donner envie d'aller plus loin… 

mariaba a dit…

C'est pas con, cette idée des fourmis, j'aime bien la symbolique...
Evidemment, tes bestioles sont de tailles différentes, et il faut déjà essayer des les hiérarchiser entre celles qui dépendent de toi et celles qui n'en dépendent pas ; celles là, vaut mieux les laisser vivre leur vie (facile à dire...)
Pour le reste, moi je prône les plaisirs quotidiens, même petits, et en contre partie, un mini effort par jour. Et puis ton anniversaire, faut le fêter !! pourquoi pas avec tout le monde (j'ai le même "problème" des potes disparates..), il faut leur faire confiance, tout le monde fait un effort quand il s'agit d'un/une amie.
Allez, une petite glace, un joli carnet, un coup de fil à une bonne copine et un bon livre de la bibliothèque (pour préserver ton porte monnaie..) et hop, ça repart !

sironimo a dit…

Ah oui les petites fourmis qui cours sans arrêt sur notre cerveaux et nous empêche d'être en paix :/
Je connais ça...J'espère que tu vas les éradiquer et que ca va aller mieux...Ne laisse pas la fourmilière s'installer!

Pauline a dit…

J'aimerais les piétiner, toutes ces petites fourmis qui te gâchent la vie ! Et je te souhaite de profiter de l'été avec de menus plaisirs, car ce sont souvent les meilleurs ! Plein de bises !

clémence a dit…

Que l'été soit quand même doux pour toi, malgré ces petites bêtes qui piquent...

Bisous!

Mashenka a dit…

>Satsuki, Mariaba, Sironimo, Pauline, Clémence: Merci plein les filles pour vos gentils petits mots, j'ai suivi vos conseils: décroché mon téléphone, mangé des glaces, vu des amis, été au ciné, et ça m'a aidé à relativiser un brin :).
Vive la blogothérapie, vive vous, les amies de l'autre côté de l'écran (et des deux côtés pour certaines) !
Des bises !