mercredi 16 décembre 2009

Petite histoire illustrée.

Il était une fois deux poules irlandaises, qui vivaient dans une fort jolie ferme, où elles s'ébattaient avec bonheur, jusqu'au jour où la petite chienne de la maison mit au monde un adorable "puppy", que ce dernier grandisse, devienne très méchant, et se mette à les chasser...

Pour éviter le jeune enquiquinant, nos deux cocottes se cachent tant bien que mal, dans les buissons, sur les rebords de fenêtre... une fois, elles se faufilent subrepticement dans la cuisine d'une des maisons d'hôtes inoccupée de leurs propriétaires, où elles trouvent un perchoir sympathique.
Là, au moins, elles auront la paix. . . .

C'était sans compter la visiteuse française aux cheveux d'irlandaise, et son compagnon, entrés dans la maison à la recherche de sel pour mettre dans leur soupe de cailloux.

D'abord, les humains ne semblent pas les avoir remarquées:



Mais en y regardant de plus près.... malgré leur camouflage de coussin-torchon, les bestioles sont repérées.


"Voilà qui agrémentera correctement notre soupe de cailloux" se disent les humains, et souhaitant profiter de la bêtise des poules pour en faire le moins possible, ils demandent aimablement à ces dernières de tourner tous les boutons du joli perchoir sur lequel elles se trouvent, "afin d'activer les illuminations".

Le naïves bestioles, touchées par tant de politesse et d'attentions,finissent par trouver les boutons, et les tournent !

Mais mais mais, elles se rendent vite comptent que ça chauffe sous leur petites pattes, et sentant le vent tourner voudraient fausser compagnie aux grands bipèdes....

Malheureusement, le mâle prédateur ne l'entend pas de cette oreille: il ne veut pas voir son dîner lui échapper et trouve vite une solution bien plus radicale:


Quel bon repas firent les deux compères ce soir là !


Moralité: il ne vaut mieux pas être une poule.

9 commentaires:

Camomille a dit…

Génialissime !!! Mais pauvres poupoules ! Elles sont très belles ! ;-)

Lullabulle a dit…

Nan, c'est vrai? Vous avez vraiment mangé les poules?
Je suis traumatisée là ... comme le jour où ma nounou m'a annoncé qu'en fait on mangeais Mimi, le lapin du clapier du jardin!
Je ne te voyait pas du tout en serial-cocotte-killeuse ;-)

cococerise a dit…

Hahaha ^o^
Merci pour ce joli conte de Noël!! ^__^

Miam a dit…

C'est fou, il m'est arrivé exactement la même chose avec des hippopotames mais j'ai perdu les photos.

Pauline a dit…

Nan, je ne te crois pas !! C'est des lamelles de boeuf dans votre soupe ! Elles sont trop mignonnes pour être mangées, ces petites poulettes, et ton chéri n'est pas crédible du tout en chasseur sanguinaire !

arwen a dit…

nan, vous avez pas vraiment fait ça, hein????

Mashenka a dit…

>Camomille: Elles sont belles, hein ? Je trouve qu'on voit bien qu'elles sont irlandaises... :)

>Lullabulle: Meuh non, pas d'inquiétude, c'est une vaste blague, jamais je ne mangerai Mimi, ni Riri, Fifi ou Loulou...;)

>Cococerise: Héhé oui, j'aime bien écrire de petites histoires sadiques ^^.

>Miam: hum, les hippopotames, c'est ce qu'il y a de meilleur dans la soupe aux cailloux, malheureusement, il n'y en a pas en Irlande, à part dans les zoo, et ce n'est pas assez discret...

>Pauline: Bien joué, ce sont bien des lamelles de boeuf dans cette soupe, dégustée un tout autre jour, et le chéri n'est sans pitié qu'avec les moustiques :).

>Arwen: Bienvenue ici, et non tu n'est pas sur le blog d'une sanguinaire sadique, mais d'une gentille blagueuse...

Mais dites les filles, vous n'avez quand même pas vraiment pensé que j'aurais trucidé les poules de mes hôtes en Irlande ? C'est quand même vraiment pas poli de tuer les animaux de compagnies des gens, et je suis quelqu'un de poli, moi :p.

karine a dit…

coucou masha ! si ça peut te rassurer, je n'y ai pas cru un seul instant. :o)

Sironimo a dit…

Hahahah les coussins torchon!! Très bon :)