jeudi 30 octobre 2008

Madrid #1 : Miam.

Vendredi dernier, j'étais à Madrid pour une journée: on y faisait un concert samedi à midi avant de repartir aussi sec.

Le temps était plus clément qu'ici, mais le froid était tout de même au rendez-vous, c'est pourquoi j'ai adoré goûter de délicieux churros trempés dans du chocolat chaud quasi compact.

Puis au fil de nos ballades en ville, je me suis rappelée à quel point le jambon est important en Espagne (oui, cette phrase est bizarre, mais j'ai envie de la laisser comme ça :).
C'est simple, du jambon, il y en a partout: à chaque coin de rue, il y a une boutique avec des centaines de jambons pendus au plafond:


Du coup, ça nous a donné soif, et comme l'heure de l'apéro était presque là (bon, il était 17h, mais les espagnols sont tous déréglés niveau horaires), on s'est précipités au Museo del Jamon, pour boire une petite bière accompagnée de jambon et de chorizo.

C'était très délicieux.
Mais une convive n'a pas bu de bière comme nous autres: sauriez-vous identifier son breuvage ?


Après tout ça, forcément, on n'avait plus faim pour le repas de groupe qui nous attendait; ça tombait bien, car le dîner s'est avéré très peu ragoûtant ^_^ !

6 commentaires:

Marie a dit…

C'est du calimucho!!! Et tu me fais baver devant les churros!

Mashenka a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mashenka a dit…

Rhâ, je supprime mes propres coms en voulant les modifier !!
Pas grave.

Non, ce n'est pas du calimucho (en fait je ne savais pas ce que c'était, merci moteur de recherche;).
Et ces churros... leur souvenir me fait baver aussi ^^.

sironimo a dit…

Dis donc c'est gras les churos huhuuh!!

C'est une sangria?

aurélie a dit…

moi je n'aime pas le choclat dit " a la taza" , as tu aimé madrid? Je n'aime pas trop mais j'étais contente d'y faire l'a/r le 15 octobre
as tu visité le zoo? Je l'ai visité récement, j'y suis allée pour les pandas, ils sotn magnifiques d'ailleurs. ( fotos sur mon blog si ça t'interesse)
bisous
Aurélie

françoise a dit…

Cela me fait toujours très plaisir de te lire, avec ta fantaisie, et par moments une légèreté qui me rend moi aussi plus légère. A très bientôt,
bisous
françoise, maman de M amoureux